Le Voyage 2019-07-01T22:22:51+00:00

UN PARCOURS CONSTRUIT POUR LE PUBLIC DE L’EPREUVE

Le parcours a été construit selon les valeurs affichées pour l’épreuve : la compétition sportive mais aussi l’aventure et le voyage, des étapes variées en durée, un parcours rythmé, pas d’étape « marathon » de plus 30 jours de mer environ, pas de parcours de longue durée dans les latitudes basses du « grand sud » hormis le passage des caps, des destinations inédites hors des schémas traditionnels. Un parcours avec de grandes périodes de large mais aussi une part importante en bande semi-hauturière avec de nombreuses iles « joyaux » à contourner.

Le départ sera donné à l’été 2021 d’une destination départ / arrivée ciblée en priorité sur le territoire français, en discussion à ce jour avec plusieurs collectivités, sans que la porte soit fermée à des propositions d’une autre offre européenne. Un lien fort est à créer avec le territoire choisi non seulement pour les événements du départ et les arrivées, mais aussi pour partager tout au long du parcours une grande aventure sportive, humaine, culturelle.

Puis une mise en jambe de 2200 milles environ vers les Iles du Cap Vert et sa principale marina à Sao Vicente, avec l’ile de Madeire et les iles Canaries en marques de passage ; beauté sauvage des iles volcaniques, senteurs africaines proches, premières vapeurs exotiques.

La deuxième étape est un grand morceau de navigation de 6200 milles en route directe ou plutôt 7000 milles prévisibles en surface (soit 30 jours environ pour le premier) vers l’Atlantique Sud, les terres africaines à nouveau avec le passage du Cap de Bonne Espérance, un parcours de 400 milles le long des côtes Sud- Africaines puis une remontée en Océan Indien au Sud de Madagascar vers l’ile Maurice, perle multiculturelle aux paysages nautiques incomparables.

Puis à nouveau un grand parcours de 6200 milles au départ de Maurice comme troisième étape, en laissant les merveilleuses Iles Rodrigues à tribord, une plongée au cœur de l’Océan Indien vers l’Australie et son célèbre Cap Leeuwin, une ile au nom prédestinée pour porter un phare (Eclipse Island) à parer et une nouvelle plongée vers le Détroit de Bass avant de traverser la mer de Tasmanie vers Auckland, mecque mondiale de la Voile s’il en est.

Après avoir gouté aux beautés des rivages et des terres néo-zélandaises, peuple paisible qui a su marier les cultures occidentales et Maori, ce sera le grand départ de cette quatrième étape vers la Polynésie Française, terre ultime de nos rêves maritimes ; une remontée de 2100 milles à travers les Iles Australes, destination Bora-Bora et un parcours au milieu des Iles sous le vent de l’Archipel de la Société avant d’atteindre Papeete.

La cinquième étape nous extirpera des douceurs polynésiennes pour une descente vers les franges méridionales de l’Amérique du Sud sur près de 4400 milles, à la recherche du mythique passage du Cap Horn avant de rejoindre via le Canal de Beagle la ville argentine d’Ushaïa au cœur de la Terre de Feu, cité la plus sud de la planète.

La remontée des côtes d’Amérique du Sud, Argentine, Urugay, Brésil sera au menu de la sixiéme étape pour 3300 milles en direction de Récife, la grande ville du Nordeste brésilien, le brésil tel que tous les imaginaires se le figurent ; considérée comme la Venise du Brésil, Récife est connue pour ses plages paradisiaques et son architecture coloniale.

La 7éme étape glissera pour 2000 milles sous des vents et des courants favorables pour rejoindre dans le sud de l’Arc Antillais la belle ile de la Grenade ; ancienne terre française, l’ile avec ses lacs de cratère et ses pentes recouvertes par la forêt tropicale est un joyau.

Enfin le retour, quelques ultimes 3600 milles pour la 8ème et dernière étape, avec les Iles des Açores en marque de passage, en belle transat de retour.

Au total une Odyssée de 30.000 milles, 140 jours de mer environ pour le premier, 120 jours d’escales, pour un départ sur une date à confirmer du dimanche 27 juin 2021 et un retour mi-mars 2022 pour les premiers, fin mars pour les derniers. Les étapes pour les premiers s’étalent de 12 à 24 jours, la durée de l’étape pour le dernier est calculée pour avoir au minimum 8 jours de repos.

Le parcours a fait l’objet d’une étude climatologique et de routage réalisée par la société Great Circle»